Logo
LA PAROLE À QUELQUES ÉCRIVAINES DU SALON NATIONAL DU LIVRE.
6 Déc 2022

LA PAROLE À QUELQUES ÉCRIVAINES DU SALON NATIONAL DU LIVRE.

Post by Femicriture

Nous faisons le point sur Fémicriture des activités du SALON NATIONAL DU LIVRE qui vient de fermer ses portes au Bénin. À travers la question ci-dessous posée à chaque écrivaine :

Fémicriture : Que peut-on retenir de votre passage au salon national du livre?

Adélaïde Fassinou: Le Salon national du livre a fermé ses portes le dimanche 27 novembre 2022. Samedi 26 novembre dès 15 heures, je m’étais installée au stand de Christons Éditions pour les séances de dédicaces de mes deux derniers ouvrages, HOZANA sur le Chemin de ma vie parus respectivement chez YASLO édition et Mon exil, ma liberté chez CHRISTONS édition.

Dimanche matin, j’ai participé à un panel sur la littérature féminine en Afrique francophone avec KEN Bugul, invitée spéciale du SNL pour le compte de La CENE littéraire, avec Joël Glélé, Représentant national de la CENE Littéraire au Bénin. Après la Conférence qui s’est déroulée en présence d’un public de jeunes étudiants de L’ ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE, des prix composés de mon dernier ouvrage L’exil, ma liberté et celui de Ken Bugul ont été distribués aux lauréats d’un concours oral réalisé sur place.

Le soir, peu avant la clôture , un panel a été présenté au cours d’une conférence avec: Sophie Adonon et Dr Hessou Florent comme modérateur dont le thème est :
La voix des femmes dans la création littéraire francophone.
Chacun a présenté ses arguments et ce qui est important à retenir est que les femmes écrivains africaines ont évolué et leurs thématiques aussi, depuis les indépendances. L’ écriture féminine africaine est différente de l’occidentale, vu que les réalités ne sont pas les mêmes. Même si nous avons des préoccupations transversales comme: les violences faites aux femmes, la place de la femme en politique, l’égalité des sexes…etc.

Les auteures féministes dénoncent les entraves à la promotion de la femme que sont les moeurs rétrogrades de la tradition : polygamie, dot, levirat, etc…
Les écrits des femmes, de la femme que je suis, reflètent les préoccupations des femmes de mon époque…A travers mes ouvrages, je répercute les cris de la misère qu’elles doivent subir au quotidien, les violences et les inégalités en tous genres…Je pose les questions et le lecteur s’interroge tout en recherchant les réponses.
Nous, acteurs de la chaîne du livre sommes sortis satisfaits du SNL 2022. Trois années au moins sans un Salon du livre…Le COVID 19 était passé par là.
Les organisateurs ont donné rendez-vous à tous les amoureux du livre qui se sont déplacés en grand nombre, pour novembre 2023.
On croise les doigts et on attend avec impatience ce prochain rendez vous.

Personnellement je suis rentrée satisfaite de ma participation à ce Salon, même si j’étais partagée entre mes rencontres au Club littéraire d’Aného au Togo et le Salon organisé par mon pays. Merci
Adélaïde FASSINOU – Écrivain

Fémicriture,

Passionnément lire !

Un commentaire

Leave a Comment