Logo
13 Oct 2022

Les innovations de la maison d’édition LAKALITA

Post by Femicriture

Les maisons d’édition africaines innovent de plus en plus. En effet elles participent mieux que par le passé à l’éclosion de talents à travers des concours d’écriture comme ce fut le cas de la maison d’édition Héritage ici au Bénin et des résidences d’écriture pour certaines.

Il me plaît à ce sujet de vous parler aujourd’hui de l’innovation de la maison d’Édition LAKALITA installée au Burkina Faso. L’année dernière, plus précisément en septembre 2021, cette maison d’édition a lancé un appel à textes. Elle proposait une résidence d’écriture à des écrivaines. Elle seraient trois écrivaines sélectionnées selon divers contrats : Premier prix, prix spéciaux donnant droit à un mois de résidence du 1 au 31 mars 2022 au Burkina Faso. Les trois écrivaines qui ont été retenues pour cette première résidence d’écriture sont: la malienne Safiatou BA (prix spécial) , de la camerounaise Irène Fernande EKOUTA (1 er prix de la résidence ) et la béninoise Carmen TOUDONOU (prix spécial). Toutes trois ont reçu un accompagnement de LAKALITA jusqu’à la publication de leur différent ouvrage.

De cette formidable expérience trois beaux romans ont été édités. Il s’agit de :

  • Tant d’adieux pour Irène Fernande EKOUTA
  • L’orgasme douloureux pour Carmen TOUDONOU,
  • Je n’étais qu’un enfant pour Safiatou BA

je viens saluer cette initiative qui met à la disposition des femmes des espaces d’écriture et de rencontre. Une résidence est une opportunité de se retrouver face à son travail d’écriture et de vraiment s’y consacrer. Les femmes en ont très besoin.

Je les exhorte donc à saisir toutes les occasions futures de se donner la chance d’écrire.

Fémicriture,

Passionnément lire!

Un commentaire

Leave a Comment