Logo
25 Juin 2022

Baccalauréat 3ème Jour.

Post by Femicriture

Une mère alla faire une surprise à son fils candidat au BAC le mercredi midi…

La mère arriva un peu tard vers 13h. En réalité, ils n’avaient pas rendez-vous. Elle venait juste prendre des nouvelles. Elle eut subitement envie de le voir pour s’assurer que l’épreuve de physique-chimie ne l’avait pas malmené.

Des amis à lui fouillèrent la foule alentour. Mais on ne vit plus le fils. Il s’était certainement retiré dans sa salle pour réviser. La mère hésita à entrer dans l’école dont les portes, grandement ouvertes, invitaient à la balade. Elle ne résista pas longtemps. Il va aimer la voir.

Il n’était pas en salle. Le sourire de la mère se figea.

 Elle revenait sur ses pas quand elle l’aperçut une bouteille d’eau entre les mains qu’il buvait entre deux rires. Il marchait gracieusement avec, à ses côtés, cette fille. Elle était lumineuse sous le soleil qui, en cette journée, hésitait à sortir. Ils bavardaient, riaient avec abandon, se frôlaient, heureux. Le voyant là éblouissant sous ce soleil avec cette fille presque minuscule dans son flanc, le faisant se marrer, elle se trouva excessive.

Pourquoi s’inquiétait-elle ?

Ils avançaient toujours aussi insouciants au milieu de cette cour aux mille bruits. Lui avait choisi sa part de bruit.

La mère sourit, apaisée.

Les deux enfants ne la voyaient pas encore. Elle autre ne voyait qu’eux. Leur joie et leur complicité lui sautaient aux yeux.

 Entre deux gorgées et un rire sonore son fils l’aperçut. Il arrêta son mouvement et sourit à sa mère.

Comme il est beau ! pensa-t-elle.

Les deux arrivèrent.

– Bonsoir maman dirent-ils en cœur. Elle s’intéressa à la demoiselle qui semblait tout à coup gênée.

– Tu es magnifique XX (une amie de classe). Je ne t’ai pas reconnue de loin. Cette robe te va à ravir.

– Merci maman. (Elle se détendit un peu.)

– J’étais dans ta salle.

– Ah ! Tu te rappelles toujours du numéro de ma salle ?

– oui je n’ai pas oublié le numéro de notre salle de composition.

– Maman ! ? (les deux sourient)

– L’épreuve de physique de ce matin… ?

– Ouais ça va un peu… Répondit son fils.

– Tu t’es défendu jusqu’au bout quand même ?

– Oui on a écrit répondirent ils.

 – Disons donc que ça va ?

– Ouais !

Ils repartirent tout aussi complices. En se retournant pour se convaincre de ce qu’elle venait de voir, leurs regards se croisèrent et ils sourirent avec malice.

Fémicriture,

Passionnément lire !

Un commentaire

Ida 8 juillet 2022 at 4:16 - Reply

J’ai lu ce texte de la rubrique Vie de femme avec tellement d’émotion qui me rappelle 2019 l’année du bac de mon fils à moi. Tu as trouvé les mots justes pour dire ce qu’une femme peut ressentir en de pareilles circonstances. En tout cas moi j’y retrouve mes propres sensation.
C’est dire que l’accompagnement d’une mère, est si déterminant dans la réussite de ses enfants, pas que celui du père soit moins important. Mais la présence de la mère rassure plus que tout au monde.

Leave a Comment