Logo
Tant de gens espèrent être aimés et beaucoup ne sont que mariés de Carmen TOUDONOU.
19 Jan 2022

Tant de gens espèrent être aimés et beaucoup ne sont que mariés de Carmen TOUDONOU.

Post by Femicriture

De la maison tantôt délabrée et hantée à la maison flambant neuve avec une femme en gestation (preuve d’un renouveau et d’un bonheur évident), oui je le confesse, j’ai sérieusement été bluffée. Avant de lire le roman, j’avais entendu la brève présentation de l’auteur. Le titre assez évocateur m’avait un peu renseignée sur le contenu : un couple, des couples, des hommes et des femmes baignaient en pleine désillusion, ils étaient malheureux en ménage… l’amour a déserté les cœurs. Puis je me suis mise à l’ouvrage.

J’étais pressée de voir comment le mariage happait hommes et femmes et noyait tout espoir de vivre une passion réelle. Je recherchais dans chacun des mots qui me viennent, dans chacune des phrases qui se laissaient embraser par mes yeux fiévreux, je recherchais tremblante de curiosité et d’inquiétude le malaise, j’attendais la gêne. J’étais si empressée de voir la déliquescence de ces foyers… mais l’auteur n’a que faire de mes humeurs de lecteur obnubilée par une idée fixe… elle me baladait au milieu d’un fouillis de thèmes.

En effet il y a dans le livre une flopée de thèmes.  L’auteur eut l’art d’agencer ces récits, de les imbriquer les uns dans les autres pour en faire une histoire formidable qui vous saisit à la gorge. Ballotée à travers ces thèmes : politique et mauvaise gouvernance, syndicalisme et revendications, l’univers politique et des marches au Bénin, délinquance et violence, justice et lenteur judiciaire… pris au piège dans cet écheveau de récits connexes, je piaffais d’impatience de rencontrer ces gens qui espèrent être aimés et qui ne sont que mariés…

Pendant cette odyssée romanesque, je me questionnais toujours : Comment une passion brûlante de désirs tombe-t-elle dans la routine et se dissipe ? Je furetais, fébrile entre les pages puis la réponse me vint enrobée de délicatesse, lovée au cœur de ces intrigues. C’est l’histoire de Stana brillante avocate aux barreaux de la ville de Porto-Novo. Elle m’apparut excellente dans l’exercice de son travail, belle, sûre d’elle, raffinée, trottinant allègrement dans les rues de Porto-Novo. Ville capitale administrative du Bénin, Porto-Novo est dévoilée dans le livre au gré des allées et venues de notre talentueuse et magnifique avocate occupée à sauver son nouveau client Roméo le braqueur.

Au delà de cette apparence luxueuse et de sa brillante carrière, Stana est rongée de manque. Son couple était au bord du gouffre. Coincée auprès d’un vieillard qui lui servit par le passé de mentor et de bouclier contre les intrigues des professeurs d’université concupiscents, la belle et brillante avocate est en pleine désillusion. Son rêve du couple s’est brisé. Elle rêvait d’une vie de couple palpitante. Elle rêvait de complicité, de partage et d’une vie sexuelle épanouie. Ce ne fut que silence morne et pannes sexuelles fréquentes…

Pourtant elle travailla dur pensant que ce travail serait le gage d’un bonheur assuré. Elle misa tellement sur le travail pour lui assurer le bonheur qui manqua à sa mère qu’elle est bien déçue de sa vie de couple. Elle se rend à l’évidence du sort commun des femmes : Servir. Ce destin commun des femmes, celui de récurer, d’astiquer, de balayer, d’éplucher, de couper, de nettoyer, de cuir… ne changeait pas malgré le travail et la réputation. Pendant qu’elle s’éreintait à la cuisine, son vieil époux s’ennuyait et somnolait devant la télévision. Résignée dans une histoire d’amour refroidie, seul son travail l’épanouit. Elle s’y investit donc résolument. Récemment commise au dossier de Rodéo, le jeune braqueur, elle s’y investit à fond. Dévouée à cette nouvelle affaire, elle se rend à l’évidence, au détour de la lettre d’amour de Rodéo le criminel que son cœur en hivernage depuis si longtemps est encore capable de tressautements et de passion.

Qu’adviendra-t-il à présent ? Quittera-t-elle le vieillard pour son jeune apollon ?

Je vous invite à lire le livre !

Fémicriture,

Passionnément lire !

Un commentaire

Leave a Comment