Logo
Gbehanzin – Sonia HOUENOUDE
18 Mar 2021

Gbehanzin – Sonia HOUENOUDE

Post by Femicriture

Rappeler l’histoire des grands hommes africains, voilà l’option de Sonia HOUENOUDE.

Fémicriture: Nous recevons pour vous aujourd’hui l’écrivaine béninoise Sonia Houenoude épse Couao-Zotti. Pourquoi avoir écrit Gbéhanzin une bande dessinée sur le célèbre roi Gbéhanzin? 

Sonia H. : Ecrire un album de bande dessinée sur le roi Gbéhanzin est parti d’un constat. Le constat suivant : nos enfants ne connaissent plus notre histoire. Nos enfants n’arrivent plus à s’identifier à des personnes de notre histoire pour pouvoir construire notre un futur. Nos enfants ne savent pas s’inspirer de notre passé pour pouvoir mieux appréhender le futur et le présent dans lequel ils sont. Donc un album sur le roi Béhanzin pour moi et pour nous était une manière de mieux faire découvrir ce roi qui a lutté, qui s’est battu, qui a combattu la pénétration la colonisation. Qui a fait de son mieux pour que son pays puisse demeurer non coloniser par des occidentaux. Malheureusement on sait comment ça s’est terminé il a été déporté et est mort loin de sa terre natale.

Fémicriture : Pourquoi faut lire absolument cette bande dessinée? 

Sonia H. : Lire cet album est important pour toutes les générations. Je dis de sept à soixante dix sept ans. Pour les enfants pour mieux connaitre leur histoire parce que quand on a l’habitude de dire quand on ne sait pas d’où l’on vient, on ne peut pas savoir où on va. Donc retourner vers notre histoire, vers notre passé nous permet de savoir quel sens donner à notre vie, de savoir les héros et les valeurs qu’ils incarnaient, pour pouvoir puiser à travers tous les actes qui sont posés de quoi se battre, la pugnacité je veux dire et différentes valeurs comme je le dis : l’honnêteté, la parole donnée, le courage, l’abnégation pour évoluer dans la vie actuelle et savoir que on ne peut pas forcément se tourner vers les occidentaux pour pouvoir bâtir une histoire, parce notre histoire, surtout l’histoire de l’Afrique, particulièrement du Dahomey est riche.

Fémicriture: Quels maux de la société votre livre guérirait-il. 

Sonia H. : Quels maux la société y guérirait, je vais dire l’inculture ; tout simplement. Parce qu’on ne peut pas être un peuple acculturé ce n’est pas normal. On ne peut pas avoir des valeurs, on ne peut pas se référer à des personnages qui ne sont pas de notre histoire alors qu’on sait très bien que l’histoire de l’Afrique est riche avec NA Zinga, Lat DIOR, avec Samory Touré, avec Soumangourou Kanté, avec CHAKA Zulu, avec ces personnalités fortes qui ont tenu tête à la pénétration.

Fémicriture: Merci à vous Sonia HOUENOUDE COUAO-ZOTTI

 

Tags:

Un commentaire

Leave a Comment